Témoignages

“J'avais besoin de retrouver mes collègues.” Ann Sarlet, Fonctionnaire des sports à la Ville de Bruges

Ann a eu un cancer et a peiné à se remettre de cette maladie. Jelle, son chef de service, souhaitait retrouver son enthousiaste et dynamique collaboratrice. Ensemble, ils ont planifié le retour d’Ann au travail, par étapes et selon ses possibilités. Depuis, Ann donne le meilleur d'elle-même quatre jours par semaine.

Ville de Bruges
Ann Sarlet (responsable des sports à la Ville de Bruges) :
"Je suis entrée aux urgences la veille du Nouvel An 2016-2017 et après quatre jours, on m’a diagnostiqué un cancer".
Jelle Hanseeuw (Chef du Service des Sports de la Ville de Bruges) :
"Tout le monde connaît Ann comme une personne très dynamique, très enthousiaste, et quand on apprend soudain qu’une telle personne est atteinte d’une maladie aussi grave, c’est un coup très dur.
Aujourd’hui, Ann travaille à nouveau à plein régime, à quatre cinquièmes.
Il a toutefois fallu pas mal de temps.
Nous sommes maintenant un an plus tard, nous avons évolué systématiquement.
Mais avec des hauts et des bas par moments.
Ann Sarlet :
"Ce n’était pas facile.
J’ai commencé deux jours par semaine.
Je suis d’abord allé m’entretenir avec le service du personnel et mon supérieur immédiat.
Ce premier entretien s’est bien déroulé, mais quand je suis rentré à la maison, j’ai soudainement décroché.
Le chef du personnel m’avait dit :
“Vous pouvez aussi prendre contact avec Rentree.”
C’est une organisation soutenue par Kom op tegen Kanker, qui ramène les gens au travail.
Jelle Hanseeuw :
"Nous nous sommes réunis avec Ann et plusieurs personnes, et j’ai indiqué par l’intermédiaire du service quelles étaient les tâches que nous allions entamer.
Nous avons donc commencé par les tâches de base, étape par étape, et sur cette base nous examinerons comment les choses évoluent".
Ann Sarlet :
"Entre collègues, on redevient un peu “humain”, je dirais…
et j’en avais bien besoin pour ma réintégration parmi les collègues."