Témoignages

“Cela m’a obligé à prendre soin de moi” Wim Schotsmans, Entrepreneur "Buitendenker"

Wim, enseignant, a fait un burn-out l'an dernier. Depuis janvier, il retravaille comme indépendant pour www.buitendenker.be.

Cela m’a obligé à prendre soin de moi
D’un côté, j’étais surpris, mais d’autre pas.
Vous sentez que votre corps n’en peut plus.
Physiquement, vous êtes épuisé.
Je donnais cours toute la journée à l’école.
La semaine ou je n’avais pas les enfants, je m’effondrais instantanément dans le fauteuil en rentrant et m’endormais deux heures et demi.
J’étais épuisé, je n’en pouvais plus.
Sur les conseils de la direction, j’ai fait appel à un coach professionnel.
Il m’a dit ceci : « Un jour, votre corps va vous lâcher, si vous continuez ainsi. »
Je me disais : « Je suis grand et fort. Qui me ferait vaciller ? »
Quelques semaines plus tard, je me suis réveillé en plein milieu de la nuit : j’avais tout oublié.
C’était extrêmement désagréable.
Je suis parti en randonnée dans les Préalpes françaises à Ain.
C’était une magnifique journée, mais la lumière ne parvenait pas a filtrer au travers des épais feuillages.
A la fin je suis parti du bois, et j’ai découvert des pâturages alpestres.
J’étais ravi de retrouver ces fleurs, couleurs, parfums et insectes.
J’ai alors compris que c’était ce dont j’avais besoin.
C’est ainsi que l’ai pu commencer la phase de guérison.
Les choses étaient claires dans ma tête : je ne retournerais pas à l’école.
Même si j’adorais mon travail, le moment était venu, le moment était venu de changer d’orientation.
J’ai commencé à chercher. Qu’allais-je faire ?
J’aime être au grand air et en contact avec les gens.
En discutant avec des amis, des indépendants et mon coach professionnel, j’ai eu l’idée de lancer « Buitendenker ».
Cela sous-entend deux choses.
D’une part, je sors avec des gens pour écouter leur histoire, car je suis convaincu que prendre l’air permet de faire le vide dans son esprit.
Et d’autre part, cela signifie aussi faire rentrer quelqu’un dans une entreprise, sans être gêné par la connaissance du dossier.
Il y a maintenant environ un an, j’étais au plus bas.
Et d’une certaine façon, c’est l’une des plus belles choses qui me soit arrivée.
Cela m’a permis d’être là ou je suis actuellement et m’a obligé à prendre soin de moi.
J’ai ainsi du parcourir tout ce chemin.
J’avais besoin d’un coup de pouce, voir de pied, pour oser faire le grand saut et devenir celui que je voulais être depuis 20 ans déjà.

Ce site utilise des cookies pour rendre votre navigation plus agréable sur le site.